Sport-info88

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail
Accueil US Raon l'Etape SAS Epinal International National   Vosges Joueurs Foot Transferts

National 2  - FC 2 Paris Saint Germain - 2ème journée

                            Le 19 août 2017 - A 16 h - Stade Georges LEFEVRE Saint Germain en Laye -  Délégué principal Monsieur CHARTON Serge

Site officiel de Sport-info88

Réf:   10 601  -  01208


Résultats et classement National 2

Arbitre de la rencontre Monsieur MERESSE Quentin

FC 2 Paris Saint-Germain  4 - 2 SAS Epinal

Assisté de Messieurs HAFID Mouaad  et  HENRY  Gabriel

Paris trop fort pour le SAS Epinal

Camp des loges 400 spectateurs

Avertissements pour le PSG 2:   DIABY à la 60ème minute,  RIMANE à la 89ème minute

Avertissements pour le SAS Epinal:   LABHIRI à la 58ème minute, KODIJA à la 60ème minute.

Buts pour le PSG 2 :

EDOUARD à la 7ème minute et 33ème minute

GEORGEN à la 37ème minute

DIABY à la 69ème minute

Buts pour le SAS Epinal:

Loïc MEYER à la 44ème minute

LABHIRI à la 65ème minute

Mi-temps:  3 - 1

Un premier acte catastrophique, un second round un peu fou pour un revers à l’arrivée : Epinal poursuit son apprentissage.

Sur la pelouse du mythique camp des loges devant un « parterre » de personnalités locales ( EMERY, FERNANDEZ, MAXWELL, RABIOT ) le SAS ( impressionné? Avait immédiatement souffert mille maux...

Le ballon revenait en effet sans cesse dans la zone d’une formation Vosgienne vite au bord de la rupture.

Précisément dès la 7ème minute, l’avant centre EDOUARD symbole de la qualité des jeunes réserviste Parisiens, s’autorisait  un slalom à l’entrée de la surface, le «  skieur » du PSG prenait les défenseurs pour des piquets, s’ouvrait le chemin du but en solitaire pour marquer en finesse.

Un exploit personnel aux dépend d’une équipe d’Epinal qui avait cédé de manière prématurée, DIABY manquait même un ballon de 2 - 0 au terme d’une percée côté droit ( 11ème minute )

Aprés un bref sursaut initié par MAZZEI et KONTE, les Spinaliens continuaient ensuite de subir les transmissions et les décalages adverses au milieu de lignes trop étirées, sur une passe en profondeur de DIABY, EDOUARD signait par exemple un doublé personnel de prés à la 33ème minute.

Pire encore à la 37ème minute, l’ensemble Vosgien craquait de nouveau sur une récupération de GEORGEN suite à une frappe sur le montant droit de YAISIEN  3 - 0, la note était sévère mais assez juste au regard de la partie «  L’équipe n’est pas rentrée dans le match » déplorait donc l’entraîneur Xavier COLLIN «  Ce manque d’agressivité face à de trés bons joueurs coûte évidemment cher. Il est impossible d’être performant avec autant de déchet et d’insuffisances, on ne pouvait rien espérer dans ces conditions ! »

Epinal atteignait toutefois la pause sur un retard plus restreint grâce à une reprise de volée de Loïc MEYER après un coup franc de Colin mal repoussé.

Loîc MEYER avait permis à Epinal de réduire la marque à 3 - 1

Une saine réaction

En seconde période, le pressing haut du SAS permettait de gagner des ballons devant un PSG trop facile à  l’image d’un tir au dessus du remplaçant MLAAB alors que la cage était vide à la 62ème minute.

LE 4 - 1 théorique devenait même un 3 - 2 réel sur un cafouillage mis à profit par LABHIRI à la 65ème minute, dans le cadre d’un duel débridé, Epinal « apercevait » le nul quatre minutes, le temps pour DIABY de s’échapper et tromper ROBIN 4 - 2 à la 69ème minute.

Les multiples occasions de COLIN et les boulevards respectifs en défense ne changeront plus rien.

« J’ai apprécié la réaction de l ‘équipe même si c’était trop tardif, il reste beaucoup de travail mais ça prend forme » conclut Xavier COLLIN.         F.S

PSG 2:   DESCHAMPS  DAGBA  RIMANE  GUIBERT  GEORGEN  BERNEDE  CALLEGARI  YAISIEN puis DEMONCY à la 78ème minute, DIABY  EDOUARD puis EL KHOUMISTI à la 69ème minute, hassani puis MLAAB à la 61ème minute.

SAS Epinal:  ROBIN  MAZZEI   MEYER  CESTOR  SHIASHIA  COLIN  GAZAGNES  puis SEGBE à la  46ème minute, LODIJA  TRICHARD  puis HAGUY  à la 63ème minute,  LABHIRI  KONTE puis GRONE à la 78ème minute.