Sport-info88

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail
Accueil US Raon l'Etape SAS Epinal International National   Vosges Joueurs Foot Transferts

National  2  -  FC Villefrance  -  11éme journée

Site officiel de Sport-info88

Réf:   10 601  -  01208


Le 18 novembre 2017 - A 18h -  Stade de la Colobiére - Délégué principale Monsieur SZCZYTOWSKI  Jean

Epinal doit se contenter du nul (0-0) face à Villefranche

Solide et volontaire, le SA Spinalien n’a pas su trouver l’ouverture, hier face à Villefranche. La faute à sa précipitation dans le dernier geste et à une transversale revêche.



Stade de la Colombière. 150 spectateurs environ.

Avertissement  pour le SAS Epinal:       Kodjia (60’)


Avertissement pour le FC Villefrance:    Mmadi (20’).


Arbitre de la rencontre: Monsieur M. Michout. Macc

SAS Epina  0 -  0  FC Villefranche

Assisté de Messieurs SOLIGO  Vincent  et  GRASSE Grégory

Que cela soit Rafael Mazzei (à droite) ou Boubacar Fofana, les deux Spinaliens ont eu une occasion franche de marquer.


C’est la fameuse histoire de la bouteille à moitié pleine, à moitié vide. Ce sentiment en équilibre entre satisfaction et regret. Le SA Spinalien n’a donc pas pu dompter Villefranche-en-Beaujolais, pourtant saoulé de coups par moments, mais qui a pu résister à son hôte vosgien. Le SA Spinalien n’a donc, aussi, pas encaissé le moindre but, ce qui lui affiche un sourire dans cette froide soirée. « C’est dommage de se faire accrocher, on aurait pu prétendre à mieux. On avait à cœur d’avoir de la solidité et sortir du match sans prendre de but, c’est un point positif », résumait Xavier Collin, quand son homologue caladois Alain Pochat indiquait que ce « nul, malgré tout, est un bon point. »

On n’affirmera pas que tout le monde était content, mais Villefranche « assez décimé », glissait le coach rhodanien, qui devait, de surcroît, composer avec le forfait à l’issue de l’échauffement de son capitaine Jasse (gastro-entérite), ne faisait pas la fine bouche. Sa première période était toutefois plus consistante que celle des Vosgiens qui, paradoxalement, s’offraient les opportunités de déflorer la marque.

Cinq grosses occasions

« Si nous avions pu concrétiser, cela aurait permis de débrider la rencontre », analysait l’entraîneur vosgien, qui pointait du doigt le manque de lucidité de ses joueurs. De Segbé, qui se précipitait et échouait sur le portier, avant de répercuter au-dessus un service de Trichard (16’et 44’) ; de Mazzei, qui après avoir amorti de la poitrine un centre d’Haguy, plaçait une reprise du gauche à côté (37’). Il y eut, surtout, ces deux frappes de Fofana et d’Haguy qui terminaient sur le haut de la transversale de Grandclément (57’ et 90’), le portier caladois bayant aux corneilles sur un centre de Trichard que Fofana, dans un angle fermé, ne pouvait que redresser devant la ligne de but (68’). À quelques centimètres près, le coup aurait été parfait...


Epinal : Robin - Mazzei, Tango, Cestor, Trichard - Kodjia, Gazagnes (Konté, 72’) - Fofana (Groune, 77’), Labhiri, Haguy - Segbé (Colin, 82’).


Villefranche : Grandclément - Romany, Abenzoar, Lacour, Belkorchia - Bulur, Blanc, Quarshie - Jean Baptiste (Dutreive, 69’), Mambu (Mahdar, 88’), Mmadi.