Accueil Grand Est Europe Monde Médias Transferts
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail

Slte officiel - Ref: 10601 - 208 - Tous droits réservés

Retrouvez nous sur

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail


Raon-l’Etape a donné le coup d'envoi de sa saison 2022-2023

Si l’intersaison raonnaise a été nourrie en matière de mouvements, l’effectif a gardé une épine dorsale. Le mot d’ordre sera de montrer de la cohésion et de dégager un collectif capable d’assumer l’héritage d’une saison 2021-2022 réussie.

RC Strasbourg B    0 - 1  US Raon

Une première victorieuse pour l'US Raon-l'Etape face à Strasbourg 2

Les joueurs de l’US Raon-l’Etape ont assuré un premier succès, au terme d’une rencontre très inégale, face à une très jeune équipe strasbourgeoise encore en manque de repères.

Antonio Haag et ses partenaires démarrent sur une bonne note.


Raon-l’Etape fait forte impression face à Amnéville

RAON-L’ETAPE (N3)  5  -  0  AMNÉVILLE (R1)

L’US Raon-l’Etape enchaîne ! Déjà victorieux face à Strasbourg 2 la semaine passée, les Raonnais ont surclassé ce samedi une équipe d’Amnéville (R1) en pleine reconstruction. De quoi aborder la suite de la préparation avec optimisme.

Évidemment, tout n’a pas été parfait et il reste encore du travail aux joueurs de l’US Raon-l’Etape durant cette préparation, mais la copie rendue ce samedi face à Amnéville (R1) sur la pelouse du stade Lucien-Nicolas de Rambervillers est plus que convaincante. « J’ai apprécié l’état d’esprit affiché par les 22 joueurs lors de deux périodes. Il reste des choses à améliorer, notamment offensivement. On n’a pas pris de but, les attaquants ont marqué, les gars ont couru, il n’y a pas de blessés à déplorer : je suis vraiment satisfait », savourait Michaël Grand à l’issue de la partie.

Des petites erreurs dans le dernier geste

Alignés en 3-4-1-2 dans le premier acte, les Raonnais attaquaient pied au plancher face à une équipe d’Amnéville, en pleine reconstruction après sa relégation en Régional 1 et à la peine ce samedi. Les offensives raonnaises se multipliaient et Khenchoul pensait ouvrir le score mais l’arbitre assistant levait son drapeau (8e). Les hommes de Michaël Grand repartaient à l’attaque mais pêchaient dans le dernier geste, à l’instar d’Adinany (19e), Saker (27e) ou encore Khenchoul (27e, 29e).

Les mouvements raonnais sont plaisants malgré les balbutiements dans la surface de réparation. Après une petite suée sur une mauvaise relance de Sancho (36e), qui faisait son retour dans le but de l’USR ce samedi, Khenchoul butait encore sur Keldenich à trois reprises (40e, 41e et 43e). Les efforts raonnais allaient enfin payer dans les derniers instants de la première période. Si la frappe de Saker heurtait le poteau, Hassidou était à l’affût et prenait son temps pour ajuster le portier visiteur (1-0, 44e). Une ouverture plus que logique pour des Raonnais largement dominateurs dans ce premier acte.

















Une esquisse qui commence à prendre forme pour Raon-l’Etape

RAON-L’ÉTAPE (N3)   3 -  2  METZ (U19)

Pour son troisième match de préparation, l’US Raon-l’Etape était de retour au stade Paul-Gasser pour y recevoir les U19 du FC Metz. Face aux jeunes pousses messines, les Raonnais ont commencé sur les chapeaux de roue, avant de se faire peur en seconde période.

La troisième prestation de préparation de l’US Raon s’est soldée par une troisième victoire. Une bonne note pour ce que l’on peut communément appeler un galop d’entraînement. À défaut de professionnels et de N2, les joueurs de Mickaël Grand n’ont eu qu’une tendre et juvénile formation messine à se mettre sous la dent. Qu’importe, les Vosgiens ont pu répéter leurs gammes, surtout en première période où la première configuration locale s’est montrée plus entreprenante et maître de son sujet. « C’est vrai qu’il y a eu deux visages au cours de ces 90 minutes, expliquait le coach...















































14 août : Champigneulles (N3), à L’Hôpital (17h) 

17 août : Jarville (N3) ;


20 août : Pagny-sur-Moselle (R1).

Les matchs amicaux



National 3 - Saison 2022 / 2023

SC Schiltigheim, AS Prix-les-Mézières, RC Strasbourg Alsace 2, ASC Biesheim, ES Thaon, ESTAC Troyes 2, AS Nancy-Lorraine, US Raon L’Etape, RC Epernay, US Sarre-Union, FC Mulhouse ou FA Illkirch Graffenstaden, JS Jarville, RC Champigneulles, Reims Sainte-Anne  

RAON-L’ETAPE (N3)  1 - 1  THIONVILLE LUSITANOS (R1)

Raon-l’Etape n’a pas réussi à forcer le verrou mosellan

Après trois victoires en autant de rencontres durant cette intersaison, les Raonnais ont dû se contenter du match

nul ce mercredi face à une solide équipe de Thionville Lusitanos, récemment promue dans l'élite régionale.

Les Raonnais étaient prévenus : la rencontre programmée ce mercredi au stade du Sacré-Cœur dans le cadre de la suite de leur préparation estivale n’a pas été une mince affaire. En effet, opposés à l’US Thionville Lusitanos, tout juste promu dans l’élite régionale, les hommes de Michaël Grand se sont frottés à une équipe ambitieuse en vue de l’exercice à venir et garnie par des joueurs dont les CV affichent plusieurs expériences à un niveau supérieur. « C’est une équipe bien en place avec de la qualité. Elle devrait jouer les premiers rôles cette saison », reconnaissait le coach de l’USR à l’issue de la rencontre.

« Un premier acte « ennuyeux »

Dans un premier acte fermé (« ennuyeux » selon les dires de Michaël Grand), les joueurs de la Porte des Vosges ne parvenaient pas à trouver d’espaces face à une formation mosellane, bien regroupée et rude dans le duel. Les locaux ne se montraient d’ailleurs qu’une seule fois dangereux minutes lorsqu’Aka Bile, bien servi par Adinany au point de penalty, poussait Dropsy à une belle parade sur sa ligne (21e).

Si Abballah offrait un léger frisson sur une tentative lointaine (29e), ce sont les visiteurs qui allaient profiter de la première brèche dans la défense locale pour ouvrir la marque. Lancé dans le couloir droit, Caloiero se jouait de Laborie d’un malicieux crochet et poussait le défenseur raonnais à la faute. Dengler ne se faisait pas prier pour convertir ce penalty et prenait Gassmann à contre-pied (36e). « J’aurais aimé que les joueurs dégagent un peu plus de sérénité mais on n’a malheureusement pas réussi à le faire », regrettait le technicien de l’USR.